English
Graphic

Programmation Pluriannelle de l’Energie : Statu quo ou changement de trajectoire ?

par le 26 novembre 2018 / 319 visites

Claire Roumet, Déléguée générale d’Energy Cities











Hasard de calendrier, ou pas, la France dévoile sa programmation pluriannuelle de l’énergie la veille de la publication de la stratégie long terme de la Commission européenne. Cette dernière devrait être ambitieuse et vise une Europe « Net-zéro » émissions de GES en 2050 sur la base de modèles robustes et acceptés par la communauté climatique.

Réduction des besoins, mix de toutes les technologies possibles, surtout celles qui ne sont pas encore sur le marché (et qui seront peut-être des hypothèses pour toujours…) …, la Commission ne voulait pas faire de cette communication, une liste prescriptive (manger moins de viande par exemple) à la veille des élections européennes. Si elle place la réduction des besoins au plus haut dans l’agenda, elle cherche surtout à montrer combien la transition de système énergétique sera une opportunité pour l’Europe. Un vrai possible projet commun, une chance pour innover et créer de nouveaux procédés industriels, une nouvelle économie. C’est une attitude responsable qui ne met pas en opposition l’emploi et la future prospérité que peut apporter la sobriété, avec le climat.

Elle propose une vision pour aller au-delà d’un non-choix « fin du mois ou fin du monde » ? Surtout, en terme de méthode, la Commission, en fin de mandat, ouvre un an de débats pour forger un consensus avec les industries, les acteurs, les Etats Membres. Elle nous demande pour cela d’être tous actifs pour traduire la vision, les modélisations, en trajectoires concrètes.

On pourrait dire que la PPE, qui est une traduction d’une vision déjà acquise d’un objectif 2050 inscrit dans la loi française de transition, constitue une étape ultérieure. Qu’elle devrait donc trancher.

La PPE propose la continuité, pas de changement de trajectoire, ni de mix énergétique, ni de solutions, ni d’acteurs.

Une insulte à tous les citoyens, et acteurs mobilisés depuis un an dans le débat sur la programmation. Parce que si on veut être sérieux et changer réellement de trajectoire, il faudra choisir de nouveaux modèles économiques (après avoir choisi sérieusement de réduire nos besoins). Les non-choix sont irresponsables. Mettre les options sur la table et les discuter, ce qui a été fait, doit être considérablement approfondi avec de vraies négociations, à l’image des tables-climat du gouvernement hollandais.

C’est tout de même incroyable, qu’un gouvernement qui a fait de la réforme du pays son fer de lancer absolu, trouve que le secteur le plus stratégique, le plus important pour l’économie puisqu’il alimente tous les autres, le plus porteur en terme d’innovation et de renouveau industriel basé localement, ce secteur-là, finalement, n’a pas besoin d’être transformer, qu’il peut attendre 2035 avant de se poser des questions.

Mais les deux exercices, la PPE et la Stratégie 2050 de la Commission européenne, partagent un défaut de conception : celui de prendre le problème à l’envers (en plus d’une déviance électrique qui distord le débat) : quels sont nos besoins réels, où sont les sources d’énergie pour couvrir nos besoins quotidiens, localement, et quels sont les besoins restants qui nécessitent autre chose que des énergies renouvelables ?

Quand l’État chinois investit depuis 2013, 400 milliards d’Euros dans les réseaux et la production énergétique partout dans le monde, où les flux compteront ; c’est encore un autre modèle, en rupture, qu’il propose.

Je me dis que nous sommes définitivement à l’Ouest !
A l’ouest de la Chine bien sûr, mais aussi parce que produire de l’énergie au Laos en voulant la vendre en Allemagne ne me parait plus constituer un avenir désirable.






L'équipe

Catégories du blog
Line
Derniers billets
Line
Archives
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Français > BLOG

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles